mercredi, août 04, 2010

Nord et Sud


La magnifique adaptation de la BBC M. Thorton et Miss Hale
Note : 20/20

De : Elizabeth Gaskell
Edition : Fayard
Année : 2005
Pages : 499
4ème de couverture :
C'est le choc de deux Angleterre que le roman nous invite à découvrir : le Sud, paisible, rural et conservateur, et le Nord, industriel, énergique et âpre. Entre les deux, la figure de l'héroïne, la jeune et belle Margaret Hale. Après un long séjour à Londres chez sa tante, elle regagne le presbytère familial dans un village du sud de l'Angleterre. Peu après son retour, son père renonce à l'Eglise et déracine sa famille pour s'installer dans une ville du
Nord. Margaret va devoir s'adapter à une nouvelle vie en découvrant le monde industriel avec ses grèves, sa brutalité et sa cruauté. Sa conscience sociale s'éveille à travers les liens qu'elle tisse avec certains ouvriers des filatures locales, et les rapports
difficiles qui l'opposent à leur patron, John Thornton. En même temps qu'un étonnant portrait de femme dans l'Angleterre du milieu du XIXe siècle, Elizabeth Gaskell brosse ici une de ces larges fresques dont les romanciers victoriens ont le secret.


Mon avis
Ce qui va suivre est la seule critique que je peux faire au livre.
Lorsque l'on prend le livre, on est surpris par une chose : son poids.
J'ai rarement eu entre mes mains, un livre aussi lourd ! La première pensée que j'ai eu : "idéal pour bloquer une porte en cas de courant d'air !"
Mon bras s'en rappellera !
Le format également est surprenant, pas pratique à transporter ! J'ai essayé de le lire dans mon bain : ca ne va pas ! Au lit non plus ! En fait il faut le lire sur un bureau : autant dire que ce n'est pas pratique. J'ai du usé de mes talents de contorsionniste.
L'intérieur est une surprise, les caractères sont petits et les interlignes quasi inexistantes !
Avant de le lire, il est indispensable de prévoir quelques jours de repos !

La suite de mon avis, est une véritable déclaration d'admiration à l'oeuvre d' Elizabeth Gaskell .
Le livre nous offre le contraste entre les deux Angleterre : le Nord et le Sud, qui se manifeste dans les villes de Helstone et Milton.
Helstone est une ville du Sud, où Margaret Hale a grandi. C'est l'endroit qu'elle associe dans sa mémoire au foyer familial (bien qu'elle ait vécu longtemps chez sa tante à Londres).
Milton, c'est une ville du Nord où John Thorton réussit sa carrière d'industriel.
Le roman offre la vision de deux mondes : le Sud, plus rural à celui du Nord plus urbain.

Nord et Sud n'est pas un énième roman d'amour. C'est un témoignage socio-historique où les sentiments romancés côtoient et se bousculent aux côtés des questions sur la société, de la conscience humaine et des problèmes sociaux.
Elizabeth Gaskell excelle dans la présentation des contrastes. Car Nord et Sud, c'est l'opposition de deux personnes, c'est l'opposition de deux villes, l'opposition des riches et des pauvres,des échecs et des réussites, de la vie et de la mort.
L'écriture de l'auteur est frappante de réalité, Nord et Sud est un bon exemple historique.
L'Angleterre du XIXème est celle des mutations sociales, de la législation sociales : on vote pour un syndicat, c'est l'obtention du droit de grève.
Nord et Sud nous présente ce moment important dans l'évolution de ce pays.
L'amour dans le récit tient un rôle essentiel, mais pour aimer il faut comprendre et accepter : la différence.
Car ce qui oppose est la différence.

C'est un éloge à Elizabeth Gaskell que je fais, mais son écriture permet au lecteur de comprendre les préjugés d'une société qui évolue différemment tant géographiquement que socialement.


J'ai jusqu'à présent, montrait que l'impact historique qu'à l'oeuvre d' Elizabeth Gaskell, mais l'histoire ne serait rien sans les personnages.
Les personnages sont parfaits ! Margaret Hale est idéale dans l'héroïne pas trop jolie mais qui sait ce qu'elle veut, c'est vraiment un personnage auquel on peut s'identifier aisément. John Thornton dans le patron catégorique mais sensible est un personnage pour lequel rapidement on prend de l'affection.
Mister Hale est un personnage clé puisque c'est lui, qui décide d'aller à Milton.
A travers ce personnage, est abordé la question de la foi. Que faire lorsqu'on est pasteur et que l'on n'a plus la foi ?
La famille Thornton, représente la réussite : la mère qui est fière de son fils et la soeur Fanny, agaçante à souhait !
Parmi les personnages que j'ai apprécié le plus, il est de mon devoir de vous présenter : Nicholas Higgins, employé dans une industrie. C'est un syndicaliste convaincu. J'ai beaucoup apprécié sa relation avec Margaret, une relation d'amitié et de respect. Bessy Higgins la fille de Nicholas, va devenir une amie sincère de la jeune femme.
Je pourrais vous parlez de la tante et de la cousine (Edith) de Margaret, de son parrain Mister Bell mais il faudrait que ma critique soit en deux pages. J'ai donc fait le choix de vous parlez à présent de Henry Lennox.
Mister Lennox est le beau frère d'Edith, brillant avocat on comprend rapidement qu'il a plus que des sentiments d'amitié pour Margaret.
J'ai aimé ce personnage qui est selon moi, doux et patient. Et j'ai même cru qu'un moment...(non, je ne vous dit rien !)

Le roman est excellent tant dans la qualité des personnages que dans les intrigues.
J'ai délibérément oublié de vous parlez d'un personnage, car il tient un rôle important dans l'évolution de la relation entre John Thornton et Margaret Hale.
Le roman est riche en rébondissement, les amateurs de Jane Austen seront comblés !

Oubliez cinq minutes la voiture, prenez un fiacre et vous voici dans l'Angleterre victorienne en pleine "révolution industrielle" (même si une révolution ne se fait pas en cinquante ans).
Je conseille ce livre, qui en plus d'être une bonne source historique; arrive à faire vibrer au rythme d'une histoire d'amour qui semble impossible au début.





Mr Thornton ne daigna pas répondre. Mais en regardant par la fenêtre une minute plus tard, il fut frappé par la maigreur et la silhouette courbée qui sortait de la cour : la démarche lourd contrastait étrangement avec la détermination dont l'homme avait fait preuve en venant lui parler.







9 blablas:

Ellcrys a dit…

Même si la lecture ne s'annonce pas facile à cause du format et de la police, j'ai vraiment très envie de me plonger dans ce grand roman et ton avis a finit par me convaincre...

Evilysangel a dit…

20/20!... Un sans faute donc!... Je le note dans ma wish-list alors!... J'aime bien les romans qui se passe à cette époque de l'industrialisation anglaise... J'en ai lu quelques-uns fût un temps... Mais pas aussi prenant apparemment...

Erato a dit…

Il me tente bien aussi... J'avais un livre qui était également trèèès lourd : Le Fléau de S.King, grand format siouplé ! Jamais pu le prendre pour lire pendant mes pauses à l'école (beaucoup trop lourd à porter sur le dos -_-')

Natacha a dit…

@Ellcrys : n'hésite pas la lecture vaut le détour !
@Evilyangel : je te conseille également !
@Erato : je compaties et j'en déduis que je ne le lirais jamais lol :D

Melleaurel a dit…

J'ai adoré l'adaptation de la BBC quoi que un peu déçu par la fin... j'attends au moins 1 an avant de te l'emprunter parce que j'ai peur que ce soit une adaptation trop fidèle du roman !!!

Evy a dit…

Ahhh contente que toi aussi tu aies eu un coup de coeur pour ce livre (et pour l'adaptation avec le beau Mr Thornton !) : Il reste un de mes classiques préférés !

June a dit…

Je compte justement le commander dans ma librairie dès demain ! Je dois aussi le lire pour le challenge English Classics.
En tout cas, j'espère l'aimer autant que toi ;)

belledenuit a dit…

Tout ce qui tu dis sur ce livre au départ (son poids, pas d'interligne, petit caractère...) me fait penser à l'intégral de "Autant en emporte le vent". Il est, lui aussi, ""idéal pour bloquer une porte en cas de courant d'air !"
Je crois que ce sont des ouvrages qu'il faut absolument découvrir et posséder. Tu l'as compris, je note et ma LAL fait la tronche :D

Frankie a dit…

Je viens de voir qu'il sortait en poche le 25 novembre prochain. Ce sera sans doute plus pratique à transporter ! Je le note de toute façon dans la wish-list.

Enregistrer un commentaire